Mes 11 cosmétiques solides & accessoires beauté zéro déchet

Mes 11 cosmétiques solides & accessoires beauté zéro déchet

{mis à jour – mai 2020}
Prendre soin de soi tout en préservant l’environnement, c’est possible grâce à ces 11 cosmétiques solides et accessoires beauté zéro déchet !

11 cosmétiques solides & accessoires beauté zéro déchet | Bloomers.eco

1. Shampooing solide

J’ai délaissé les shampooing liquides pour ce shampooing en forme de cannelé Lamazuna, fait-main en France. Il est sans sulfate et labellisé cruelty-free & vegan. Sur cheveux mouillés, je frotte le cannelé sur mon cuir chevelu et le masse pour le faire mousser ; sensation cheveux propre assurée !
J’ai les cheveux fins qui regraissent rapidement alors j’opte pour leur shampooing à la listée citronnée (reconnue pour purifier et tonifier les peaux grasses) et leur toute nouvelle formule aux herbes folles dont l’argile verte (reconnue pour apaiser et libérer le cuir chevelu de l’excès de sébum et des impuretés, sans abrasion).
Pour les cheveux secs : formule à l’orange ou vanille/coco.
Pour cheveux normaux : formule au sapin argenté ou au chocolat.

2. Savon en barre

Pour le corps ou les mains, je ne jure plus que par les pains de toilette. Le premier challenge lorsque l’on veut acheter un savon solide, online ou même en magasin bio, est de le trouver sans emballage plastique. Le deuxième défi est de trouver une composition clean, sans graisse animale, parabène, huile de palme, EDTA ou copolymère. Les challenges sont relevés avec les Savons Arthur qui viennent dans un emballage carton recyclable et utilisent des plantes et huiles essentielles biologiques. La particularité de ces savons : leurs saponifications à froid. Les huiles et les plantes sont ajoutées à température ambiante afin de préserver au maximum leurs propriétés. Cette réaction nécessite donc un processus de séchage long (environ deux mois à l’air libre avant commercialisation) dans un but de durabilité ! On parle de Slow Fashion mais il y aussi le Slow Savon !
J’ai choisi leur savon à la lavande pour ses vertus apaisantes qui aident à la concentration. Le rituel de la douche n’est pas une simple nécessité hygiénique mais l’opportunité de laver les pensées négatives et impuretés accumulées tout au long de la journée. Prendre ma douche en pleine conscience est l’une de mes bonnes résolutions de l’année !

3. Huile démaquillante solide

Et un pot à pompe en moins dans ma salle de bain ! L’huile démaquillante solide de chez Pachamamaï est ma découverte chouchou de fin d’année 2018 !
Son utilisation est ultra-simple: j’humidifie mon carré démaquillant en coton, le frotte contre le pain et démaquille mon visage, mes yeux et mes lèvres. 
Elle est essentiellement composée d’huile de coco (adoucit et hydrate la peau), d’huile d’amande douce (nourrissante et adoucissante, riche en acide gras essentiels, lutte contre le vieillissement prématuré de la peau) et beurre de Kokum (riche en oméga 6 et 9, pour une peau douce sans laisser de film gras). Ce démaquillant est réellement une merveille de la cosmétique zéro déchet ! Pourquoi n’existait-il pas avant !?
Je me maquille peu alors ce démaquillant va me durer une éternité ! Quand zéro déchet rime doublement avec durabilité !

4. Carrés démaquillants réutilisables

Les carrés démaquillants lavables Les Tendances d’Emma ont été l’un des premiers changements zéro déchet dans ma salle de bain. Je les ai choisi en coton bio (existent aussi en matière bambou ou eucalyptus). J’aime leur bi-face ; j’utilise le côté lisse pour démaquiller mes yeux et le côté rugueux pour nettoyer le reste du visage (effet gommage).
En utilisant des cotons réutilisables, vous allez voir une réduction considérable de vos déchets et de vos dépenses !

5. Eponge de Konjac

Le konjac est une plante vivace originaire d’Asie du sud-est. Le konjac se mange ou s’utilise comme une éponge exfoliante pour le visage et peu notamment calmer les peaux acnéiques.
Je recommande l’éponge de Konjac de chez Lamazuna car elle est la seule à venir dans un emballage carton recyclable (toutes les autres marques utilisent un emballage plastique). 
J’utilise l’éponge de Konjac le matin pour me débarbouiller le visage. En fin de journée, ma peau devient granuleuse alors je l’utilise également le soir après m’être démaquillée. Elle est pour moi, le meilleur exfoliant naturel car doux et garanti sans micro-billes de plastique !
L’éponge de Konjac commence à se désagréger au bout de 2 à 3 mois d’utilisation. La bonne nouvelle, vous pourrez la composter.

6. Dentifrice solide rechargeable

J’ai essayé le dentifrice fait-maison : huile de coco + bicarbonate + huile essentielle de menthe poivrée. Mais c’était devenue une torture de me laver les dents ainsi car combinaison coco + bicarbo = poisson pourri. Je suis à fond pour le naturel et le zéro déchet mais il faut pas pousser le bouchon trop loin, Maurice ! 
Et un jour, j’ai testé le dentifrice solide de chez Pachamamaï et depuis, il ne m’a plus quitté ! Il est rafraichissant grâce aux deux menthes : poivrée et des champs, et il prend soin des gencives sensibles grâce à l’argile verte.
Pratique à transporter dans sa petite boite, une fois terminé, vous pouvez acheter sa recharge.

7. Brosse à dents écologique

Pour les personnes n’aimant pas la sensation du bois en bouche, Lamazuna propose  cette brosse à dents écologique (fabriquée à 70% d’origine végétale) à têtes rechargeables (les têtes usées peuvent être renvoyées à la marque !). C’est d’ailleurs la brosse à dents qu’a choisi Julian.

 

En ce début d’année, j’étais ravie de découvrir que Nuoo proposait un modèle de brosse à dents en bambou ! Youpi, ma préférence à moi ! Je pourrai compléter à 100% mes achats beauté écolo chez eux !

 

(ps: en photo, j’utilise cette brosse à dents en bambou)

8. Déodorant solide

J’humidifie légèrement la pointe du déodorant que je frotte sur mes aisselles. Ainsi, je suis protégée des potentielles mauvaises odeurs pour la journée surtout après le repas au curry de la veille, notamment grâce au bicarbonate.
L’huile de coco va venir hydrater la peau tant dis que l’huile de Palmarosa est reconnue pour ses propriétés cicatrisantes.
Ps: les odeurs de transpiration viennent principalement de votre alimentation. Un régime alimentaire sain limitera certaines mauvaises odeurs. Par exemple, éviter la friture.

9. Baume multi-usages

Une autre belle découverte de la fin d’année 2018 parce que je suis très difficile à satisfaire en matière de crème hydratante pour le corps. Il ne faut pas que ce soit trop léger ni trop huileux (par exemple, l’huile de coco seule comme crème, c’est impossible ! Je ne supporte pas le contact avec ma peau, c’est à la fois trop huileux et absolument pas hydratant.) 
Le baume Les Petits Prödiges s’est révélé être le compromis idéal entre hydratation naturelle & contenant écologique (l’alu non-doublé par du plastique comme j’en ai fait l’expérience avec une autre marque auparavant).
Mais c’est surtout cette sensation d’hydratation du matin au soir que j’apprécie le plus ! Vraiment. Je pense que c’est la première fois que je sens encore cette sensation d’hydratation lorsque je me déshabille le soir pour mettre mon pyjama. C’est grâce à la combinaison 100% d’ingrédients naturels tels que l’huile d’olive, cire d’abeille, gelée royale, huile d’amande douce…
Le baume est multi-usages, je l’utilise aussi comme crème pour les mains et même pour le visage ! Je l’ai pris sens odeur mais il existe senteur coco ou aux huiles essentielles de citron.

10. Beurre de cacao sans sa coquille en plastique

Décidément, une autre belle découverte de la fin d’année 2018 ! Ce beurre de cacao naturel & écolo Lamazuna (vous l’aurez compris, je suis fan de cette marque!) est venu remplacer le fameux Labello chimique en plastique !
Je l’utilise principalement quand je suis à droit à gauche pas uniquement pour hydrater mes lèvres mais également sur toutes les zones sèches de mon visage (contour des yeux et de la bouche et pommettes). Le beurre de cacao est ultra hydratant tant dis que l’huile de baobab est régénératrice.
Il est aussi super pratique comme lotion de massage ! Hé les filles, vous savez quoi demander à votre copain ! Pas d’excuse d’avoir les mains toutes huileuses car le beurre de cacao est non gras sur la peau. Testé et approuvé par Julian. 😉

11. Oriculi : cure-oreilles en bambou

Fini l’usage unique de bâtonnets plastiques en coton pesticidé qui poussent la cire et provoquent des bouchons. L’oriculi est ZE solution écologique que vous garderez à vie pour nettoyer vos oreilles, pour de vrai ! Une fois la cire retirée, passez le cure-oreille en bambou sous l’eau pour le nettoyer et le tour est joué !
Si comme moi, vous kiffez les petites sessions gratouillis d’oreilles, vous serez aux anges ! Dans mes souvenirs, c’est même mieux qu’un coton-tige ! Et puis, vous aurez moins à vider votre poubelle et c’est surtout votre porte-monnaie et l’environnement qui seront contents !

Cosmétiques solides & zéro déchet |Bloomers.eco
Dentifrice solide & rechargeable + brosse à dents en bambou = hygiène dentaire zéro déchet |Bloomers.eco
Démaquillant solide + carré démaquillant + éponge Konjac compostable = routine zéro déchet |Bloomers.eco
Baume multi-usage 100% naturel et made in France | Bloomers.eco

Je me souviens encore de l’époque où je choisissais mes produits cosmétiques en fonction de leurs “jolis” packagings ; des emballages qui finissaient en fin de compte à la poubelle ! Lorsque j’ai emprunté le chemin du zéro déchet, j’ai commencé par retirer mes œillères. J’ai pris conscience que notre société de consommation et le marketing nous poussaient vers une économie linéaire : consommer et jeter. Ce modèle de consommation n’était plus le mien. J’ai enfin réalisé qu’un bon produit cosmétique était celui qui se rapprochait le plus de la nature : des ingrédients naturels et un packaging minimal et écologique, recyclable voire compostable.
Depuis, je me suis constituée une trousse de soins sans plastique en choisissant des cosmétiques solides et des accessoires de beauté réutilisables voire biodégradables. Mais toute cette démarche n’aura pas vu le jour sans la création de marques telles que Lamazuna, Pachamamaï, Les tendances d’Emma, HydroPhil… Et elle ne serait pas aussi facile d’accès sans l’e-shop beauté naturelle Nuoo où je peux commander l’ensemble de mes produits cosmétiques écologiques en un seul click !

Comment transporter ses cosmétiques solides en voyage ?

Comment transporter son beurre de cacao solide on-the-go ? |Bloomers.eco
Comment ranger et emporter ses cosmétiques solides |Bloomers.eco
  • Pour les cosmétiques solides secs (ex: déodorant, huile démaquillante beurre de cacao) : mouchoir en tissu
  • Pour les cosmétiques solides à mouiller (ex: savon, shampooing) : pots en verre ou en alu upcyclés. J’utilise des pots en verre de confiture ou en alu de boîte à thé par exemple.
Déodorant solide naturel |Bloomers.eco
11 cosmétiques solides & accessoires beauté réutilisables pour une salle de bain zéro déchet | Bloomers.eco

↑↑
N’hésitez pas à partager cette liste auprès de vos proches et amies ou sur Pinterest ! Sharing is caring comme diraient les anglophones ! 

Utilisez-vous certains de ces produits cosmétiques solides ou accessoires beauté réutilisables ? Ou, aimeriez-vous en tester un en particulier ?
Laissez-moi vos envies et avis en commentaires ci-dessous !

↡↡ Partagez cette photo sur Pinterest ↡↡

– Transparence –
♡ éthiquement sponsorisé par NUOO. Comme toujours, le contenu reste authentique et les produits reçus, profondément aimés et 100% utilisés.
{ps: les liens sont affiliés mais cela ne change absolument rien pour vous. Si, éventuellement, vous passez commande via ces liens, j’obtiendrai une mini commission. Merci pour votre soutien.}

3 idées de paquets cadeaux écologiques

3 idées de paquets cadeaux écologiques

Comment réduire ou éviter sa consommation de papier cadeau à l’approche de Noël ou pour un cadeau d’anniversaire ? Cette année, je vous montre 3 idées de paquets cadeaux écologiques ; des alternatives faciles, de dernière minute, économiques, zéro déchet et que l’on peut même planter !

3 idées de paquets cadeaux écologiques | Bloomers.eco

A Noël, la quantité quotidienne d’emballages jetés par les français est doublée. Dans l’euphorie de l’ouverte des cadeaux, les papiers cadeaux sont bien souvent déchirés et abandonnés sous le sapin. Inutilisables, ils sont automatiquement jetés à la poubelle. Pourtant le papier cadeau se recycle et seulement 76% des français en n’ont connaissance. Et pour tout vous dire, je faisais partie des 24% restants ! Certainement parce qu’à l’époque, j’utilisais principalement des papiers cadeaux conventionnels (la majorité sur le marché) souvent plastifiés, métallisés ou à paillettes lesquels ne sont donc pas recyclables. 
Afin de limiter le gaspillage des ressources et éviter de contribuer à la production de papier cadeaux à usage unique, plusieurs solutions écologiques sont possibles ! Voici mes 3 idées de paquets cadeaux écologiques : 

3 idées de paquets cadeaux écologiques | Bloomers.eco

Pour cette première idée, j’ai utilisé ce papier cadeau ensemencé de Growingpaper. LE papier cadeau qui ne finira pas à la poubelle mais dans le jardin ou les jardinières du receveur. C’est en quelque sorte un double cadeau que vous ferez là car ce papier cadeau pourra être planté et offrira de jolies fleurs ! Si, si ! N’est-ce pas merveilleux ?

Le papier ensemencé GrowingPaper est entièrement fait à la main en France d’une pâte de papier recyclé avec un liant naturel dans laquelle ils rajoutent manuellement les graines. Les encres utilisées sont à base d’eau, sans colorant ni solvant toxique.

Cette solution écologique sera plus coûteuse que les autres alors emballez consciemment vos cadeaux et offrez-les à la main verte de votre entourage !

J’ai fixé l’emballage ensemencé à l’aide de ruban adhésif en papier et décoré d’une petite branche d’eucalyptus. Vous aimez ?

Et pour ne pas se tromper au moment de la remise des cadeaux, il existe aussi de petites étiquettes en papier ensemencé de Noël, de couleur naturelle ou dans un joli rose poudré.

Si vous préférez un papier cadeau plus sobre, vous aimerez ce rouleau de papier ensemencé ou encore cette boite enscemencée.

papier cadeau ensemencé + livre sur le zéro déchet | Bloomers.eco
3 idées de paquets cadeaux écologiques | Bloomers.eco
3 idées de paquets cadeaux écologiques | Bloomers.eco

2. Paquet cadeau en tissu upcyclé à la Furoshiki

Pour cette deuxième alternative, j’ai tout simplement utilisé un joli torchon.
Ce paquet cadeau s’inspire du Furoshiki, une technique japonaise traditionnelle d’emballage en tissu. Normalement attaché en un seul noeud, j’ai décidé de lui apporter une touche plus festive en forme de bonbon. J’ai pris deux morceaux de dentelle qui dormaient dans ma boîte à couture depuis des années (il y a une dizaine d’année, ma tante, ancienne couturière, m’avait donné des rouleaux de dentelle qu’elle n’utilisait plus).

Pour cette idée de paquets cadeaux écologiques, vous pouvez donc utiliser d’anciens torchons comme de nouveaux torchons ou serviettes de table (comme ça, ça fait double cadeau 😜) de vieux draps, des foulards ou le fameu Furoshiki. Et pour celles qui aiment l’art de vivre, la beauté et l’uniformité, ces morceaux de tissu en lin issues de l’industrie textile feront parfaitement l’affaire.

3 idées de paquets cadeaux écologiques | Bloomers.eco
3 idées de paquets cadeaux écologiques | Bloomers.eco
3 idées de paquets cadeaux écologiques | Bloomers.eco
3 idées de paquets cadeaux écologiques | Bloomers.eco
3 idées de paquets cadeaux écologiques | Bloomers.eco

3. La pochette d’envoi & un ruban upcyclé

Cette dernière idée d’emballage cadeau écolo a été un travail d’équipe très spontané et réalisé en 2 secondes !

Julian a eu la simple idée d’utiliser la pochette dans laquelle le produit nous a été envoyé. Cette poche a l’avantage d’être en papier kraft 100% recyclable et même réutilisable !

Pour la touche final, j’ai eu l’idée d’ajouter un ruban upcyclé, reçu d’un précédent envoi. Je l’avais consciemment gardé dans ma boîte à couture pour un jour lui donner une seconde utilité.

Et comme j’aime le détail, le ruban bleu-blanc-rouge n’a pas été choisi au hasard… C’est un petit indice au cadeau !

Quelle alternative de paquets cadeaux écologiques préférez-vous ?
N’hésitez pas à partager ces idées autour de vous !

 

Cuisine zéro déchet : Steak végétal à base de fibres rejetées par l’extracteur de jus

Cuisine zéro déchet : Steak végétal à base de fibres rejetées par l’extracteur de jus

Que faire des fibres rejetées par son extracteur de jus ? Nous avons trouvé une recette facile, délicieuse, zéro déchet mais surtout zéro gâchis : le steak végétal fait maison ! On vous dit comment ci-dessous !
Cuisine zéro déchet : Steak végétal à base de fibres rejetées par l'extracteur de jus
Depuis que nous avons un extracteur de jus à la maison, je suis devenue une grande fan des jus frais fait maison. Comme je vous l’expliquais dans mon article 5 jus frais d’automne, l’extracteur de jus me permet de consommer ma dose de vitamines minimum, surtout à l’approche de la saison hivernale. Mais l’extracteur rejette pas mal de déchets organiques, des fibres tout aussi bénéfiques pour notre santé et essentielles pour notre transit ! Alors que faire de ces restes comestibles au lieu de les envoyer directement au compost ? Julian a eu l’idée géniale de fabriquer des steaks végétariens ! Le steak végétal est ainsi devenu un plat incontournable de notre menu hebdomadaire !

Cuisine Zéro Déchet – Pourquoi  & Comment ?

Cette recette (et le plat dans son ensemble) est à la fois zéro déchet et zéro gâchis. Tous les ingrédients sont achetés en vrac ou dans des contenants recyclables et réutilisables (comme la boîte d’oeufs, par exemple). Zéro gâchis car nous utilisons les fibres rejetées par l’extracteur et nous avons râpé du pain rassis pour en faire de la chapelure ! Qu’est-ce que j’aime le zéro perte !

Les résidus de fibres rejetées par l’extracteur de jus

Cuisine zéro déchet : Steak végétal à base de fibres rejetées par l'extracteur de jus

Pain sec transformé en chapelure

chapelure zéro déchet zéro gâchis avec du pain rassis

Les ingrédients

Cuisine zéro déchet : Steak végétal à base de fibres rejetées par l'extracteur de jus
Pour 6 à 8 steaks, vous aurez besoin de :

  • ± 250g de résidus de fibres rejetées par l’extracteur de jus de notre jus n°1 – carottes, betterave et curcuma (nous avons juste retirer les extraits de citron)
  • ± 200g de lentilles de corail (pour apporter de la consistence)
  • 3-4 oeufs (pour lier)
  • chapelure (pour absorber l’excès de liquide)
  • graine de chia (apport en protéine)
  • poivre, sel et épices (pour cette recette nous avons utilisé des épices de moutarde et de masala)

La mixture

Dans cet ordre, mélangez : les fibres, les lentilles de corail cuites, les oeufs, les graines de chia (gonflées dans l’eau au préalable), la chapelure et les épices.

La cuisson

Formez des boules avec vos mains puis aplatissez-les avant de les déposer délicatement dans la poêle.
Faites-les dorer à souhait.

Et voilà !

Nous avons accompagné le steak végétal d’un velouté de butternut, d’haricots rouges pour plus d’apport en protéine et d’une petite salade verte pour la fraîcheur ! Et bien sûr, à déguster avec son jus ! Vitamines + fibres = Healthy Meal ! Bon appétit !

 

Cuisine zéro déchet : Steak végétal à base de fibres rejetées par l'extracteur de jus
Cuisine zéro déchet : Steak végétal à base de fibres rejetées par l'extracteur de jus

Qui va tenter le steak végétal maison avec les fibres rejetées par son extracteur de jus ?
Et sinon, vous avez d’autres recettes zéro gâchis à base de ces résidus ?

↡↡Si cette recette vous a plu, n’hésitez pas à partager la photo ci-dessous sur Pinterest  (ou toutes vos photos préférées de cet article!)↡↡

5 jus frais d’automne pour faire le plein de vitamines

5 jus frais d’automne pour faire le plein de vitamines

Aujourd’hui, je vous propose 5 jus frais d’automne faits maison à base de fruits et légumes pour faire le plein de vitamines !

Chaque année en cette période automne/hiver, je remarque une chose : ma consommation en fruits diminue considérablement. Avec les températures en baisse, mon envie de fruits chute automatiquement. Je m’oriente plus facilement vers des encas ou plats plus consistants, réchauffants et réconfortants comme les biscuits, la fondue, la tartiflette (sans lardon !) ou encore un bon plat de pattes. Puisque j’ai du mal à les manger sous leur forme originale et pour pallier un éventuel manque en vitamines, il fallait que je trouve une parade ! Et j’ai trouvé la solution en utilisant un extracteur jus. A l’aide de ce dernier, je me concocte ainsi des jus frais avec des fruits et légumes d’automne.

Je ne suis pas experte en nutriment (d’ailleurs j’aimerais bien m’associer à une naturopathe) mais pour moi, l’essentiel est de consommer un maximum de végétaux crus, locaux et de saison. Ça va faire un peu plus d’un mois que je teste différentes associations de fruits et légumes. Aujourd’hui, je vous suggère mes 5 jus frais préférés à siroter cet automne !

ps: Toutes les plantes utilisées dans les jus ci-dessous sont passées à l’extracteur directement avec leur peau (sauf pour le kiwi) ! Cela va sans dire, ces végétaux sont issues de l’agriculture biologique, parce que non merci au cocktail de pesticides !

Jus frais d’automne n°1 – Bonne mine

Pour 3 à 4 verres (≈65cl)

  • 1/2 betterave (vitamine B9 – anti-oxydante lutte contre les radicaux libres)
  • 8-10 carottes (vitamine A – anti-oxydante lutte contre les radicaux libres)
  • 2-3 citrons* (vitamine C)
  • 2-3 morceaux de curcuma (anti-inflammatoire – Traite les ulcères de l’estomac et les troubles du foie)

 

 

 

 

*La saison des citrons s’étend de janvier à avril. Les miens viennent d’un producteur portugais à deux pas de chez moi qui les cultivent en Algarve (sud du Portugal) sans produit chimique. Il sont transportés en camion.

Jus frais d’automne n°2 – Digestion

Pour 4 à 5 verres (≈80cl)

  • 5-6 kiwis (vitamines C et K – bon pour les troubles de la digestion)
  • 1 fenouil (vitamines C et B9 – propriétés digestives et anti-oxydantes)
  • 2 concombres (cuivre – contribue à la défense du corps contre les radicaux libres)
  • 3-4 pommes* (vitamine C – Stimule le système immunitaire)

 

 

 

*Pommes du jardin de mes parents ! Plus local, tu peux pas ! C’est un réel plaisir de pouvoir cueillir le fruit directement de l’arbre et le manger immédiatement. Vous avez aussi des fruits ou légumes dans votre jardin ?

 

Jus frais d’automne n°3 –  Plaisir sucré épicé

Pour 3 à 4 verres (≈65cl)

  • 8-10 carottes (vitamine A – anti-oxydante lutte contre les radicaux libres)
  • 4 pommes (vitamine C – Stimule le système immunitaire)
  • 4 poires (cuivre – contribue à la défense du corps contre les radicaux libres)
  • gingembre à votre goût (manganèse – se défendre contre l’oxydation, le stress oxydatif et le vieillissement cellulaire)

Jus frais d’automne n°4 –  Tonique

Pour 4 à 5 verres (≈80cl)

  • 100-150g d’épinards frais (vitamines A, B9, K, fer, magnésium et manganèse)
  • 4 pommes (vitamine C – Stimule le système immunitaire)
  • 1 grosse grappe de raisins (vitamine C – anti-oxydant et santé des os)
  • gingembre à votre convenance (manganèse – se défendre contre l’oxydation, le stress oxydatif et le vieillissement cellulaire)

Jus frais d’automne n°5 – Detox

Pour 3 à 4 verres (≈65cl)

  • 3 radis noirs (aider à traiter les troubles digestifs dûs à une mauvaise circulation biliaire, mais aussi l’inflammation et l’hypersécrétion des voies respiratoires supérieures (rhume, sinusite, etc).)
  • 4 pommes (vitamine C – Stimule le système immunitaire)
  • 3 citrons (vitamine C)
  • gingembre selon vos envies et tolérance à l’épicé (manganèse – se défendre contre l’oxydation, le stress oxydatif et le vieillissement cellulaire)

Le jus frais d’automne qui a fait l’unanimité dans la famille, c’est le n°3 – Plaisir sucré épicé au couleur d’Halloween ! Il rassemble les 2 plantes phares de la saison : la carotte et la pomme.

Que faire avec les déchets de fibres ?

L’extracteur de jus, comme son nom l’indique, extrait le jus des fruits et légumes et rejette donc la peau et les fibres. On se retrouve donc avec un beau monticule de déchets organiques que vous pouvez mettre au compost.
Mais toute cette perte de fibres me chiffonnait… Ça me faisait mal au coeur de jeter autant de nourriture à la poubelle surtout que toutes ces fibres sont tout autant bénéfiques pour le corps puisqu’elles favorisent le transit intestinal.
Julian a eu l’idée de composer une recette délicieuse à base de ces déchets végétaux… Je vous donne rdv le mois prochain pour la découvrir ! Je m’avance un peu mais je pense que vous allez adorer !

Pour terminer sur une note mode, je porte :
Blouse Zaryse manches courte en viscose et made in France ℅ Aatise (15% de réduction avec le code BLOOMERS15)
Jupe crayon vintage
Créoles Rishi 46mm en or recyclé ℅ Or du Monde

Faites-vous aussi des jus frais à l’aide d’un extracteur en cette période automnale ?

Source nutriments : Passeport Santé

Les fruits et légumes d’automne

Les fruits et légumes d’automne

Pour consommer plus consciemment, mangeons local et de saison ! Et pour vous faciliter la tâche, vous trouverez ci-dessous une liste des fruits et légumes d’automne. À garder sous la main lorsque vous irez faire vos courses !
fruits et légumes d'automne

Au cours des 3 dernières années, ma prise de conscience écologique s’est faite à plusieurs niveaux : fashion, beauté mais aussi food.

En 2016, j’ai décidé (principalement pour des raisons écologiques) de supprimer la viande de mon régime alimentaire. Ce changement m’a donc permis d’accorder davantage d’importance aux fruits et légumes. Mon assiette est beaucoup plus saine et variée. J’achète un maximum aux producteurs locaux pour favoriser les circuits courts ce qui m’aide directement à consommer de saison. De cette façon, je profite des bienfaits nutritionnels des produits frais pour faire le plein de vitamines !

En somme, consommer des fruits et légumes locaux et de saison c’est non seulement réduire son emprunt écologique mais également économique, sain, solidaire et varié.

Ci-dessous, vous trouverez la liste de fruits et légumes d’automne classifié par mois.

Liste des fruits et légumes d'automne - Bloomers.eco

Les légumes d’automne

Septembre

  • Artichaut
  • Aubergine
  • Bettrave
  • Carotte
  • Brocolis
  • Chou fleur
  • Concombre
  • Courgette
  • Haricot vert
  • Mâche
  • Navet
  • Oignon
  • Piment
  • Poireau
  • Pois
  • Poivron
  • Pomme de terre
  • Potiron
  • Radis

Octobre

  • Aubergine
  • Bettrave
  • Blette
  • Brocolis
  • Carotte
  • Celeri
  • Choux
  • Courge
  • Concombre
  • Courgette
  • Epinard
  • Haricot vert
  • Mâche
  • Navet
  • Oignon
  • Piment
  • Poireau
  • Poivron
  • Pomme de terre
  • Potimarron
  • Potiron
  • Radis
  • Rutabaga
  • Topinambour

Novembre

  • Bettrave
  • Brocolis
  • Carotte
  • Céleri
  • Champignon
  • Chou
  • Chou fleur
  • Epinard
  • Fenouil
  • Mâche
  • Navet
  • Panais
  • Poireau
  • Poivron
  • Potiron
  • Radis

Les fruits d’automne

Septembre

  • Coing
  • Figue
  • Fraise
  • Framboise
  • Melon
  • Noisette
  • Noix
  • Pastèque
  • Pêche
  • Poire
  • Pomme
  • Prune
  • Raisin
  • Tomate

Octobre

  • Châtaigne
  • Coing
  • Figue
  • Fraise
  • Kiwi
  • Mûre
  • Myrtille
  • Noix
  • Poire
  • Pomme
  • Tomate

Novembre

  • Châtaigne
  • Clémentine
  • Kaki
  • Kiwi
  • Mandarine
  • Poire
  • Pomme
  • Raisin

 

Liste des fruits et légumes d'automne - Bloomers.eco
Liste des fruits et légumes d'automne - Bloomers.eco
Liste des fruits et légumes d'automne - Bloomers.eco
Liste des fruits et légumes d'automne - Bloomers.eco
Liste des fruits et légumes d'automne - Bloomers.eco

Sur une note mode, je porte :

Jupe ℅ People Tree, en TENCEL ™ Lyocell
T-shirt noir  #30wears
Collier made in Turquie ℅ My Made in Box, provenant de My Made in Turkey Box
(de la box Septembre – Octobre 2018 – Découvrez mon article ici et recevez -15% de réduction avec le code BLOOMERS15)

Aimeriez-vous découvrir des idées de recettes végétariennes avec les fruits et légumes de saison ?

↡↡ N’hésitez pas à partagez cette liste autour de vous ! ↡↡

Notre mini-kit zéro déchet pour voyager

Notre mini-kit zéro déchet pour voyager

Produire un minimum de déchets tout en voyageant, c’est possible ! Adoptez les bons réflexes et constituez-vous un mini-kit zéro déchet pour voyager le coeur plus vert ! Fini les verres et bouteilles en plastique, gobelets à usage unique, sacs et poches en pagaille, on vous donne toutes nos alternatives !
zéro déchet
Vous avez été nombreuses et nombreux à nous demander quels étaient les accessoires “anti-production de déchets” que nous emportons toujours avec nous lors de nos déplacements et voyages. Après plus d’une année sur les routes, nous avons naturellement adopté des alternatives réutilisables aux options à usage unique. Car en plus du plaisir de voyager, Julian et moi sommes pour le respect de la planète avant toutes commodités futiles que notre société de consommation nous propose. (ps: nous sommes conscients que voyager pollue mais je laisse ce sujet pour un prochain article.) C’est ainsi qu’au fil du temps, nous nous sommes constitué un mini-kit zéro déchet de voyage afin de produire un minimum d’ordures. Vous allez voir, la liste n’est pas bien longue. Sans doute, possédez-vous déjà quelques uns de ces “ustensiles”. A vous d’adapter ce kit en fonction de vos besoins ou devrais-je dire de vos non-besoins.
zéro déchet

1. Cabas de course en coton

Pour éviter : tous types de sacs en plastique ou papier.

A utiliser : pour faire de petites courses de dernière minute, pour acheter votre baguette sans emballage, pour vos emplettes (éco-responsables), transporter un pique-nique…

En voyage : je glisse toujours mon cabas en coton dans mon sac à main dans lequel je rassemble tous mes accessoires zéro déchet.

Il m’a sauvé la mise à plusieurs reprises en voyage comme au quotidien. Le cabas en tissu réutilisable est la base de mon kit. Il est bien plus résistant qu’un sac en papier et beaucoup plus joli qu’un sac en plastique. Refuser un sac jetable, c’est ralentir la demande en production.

Vous pouvez les acheter dans les magasins bio ou en vrac.

 

zéro déchet

2. Bouteille d’eau réutilisable

Pour éviter : les bouteilles en plastique !

A utiliser : tous les jours ! Remplissez-là au robinet, aux fontaines publiques ou dans les bars et restaurants.

J’ai cette bouteille de la marque Dopper depuis 2014. A cette époque, je vivais à Berlin et je faisais toujours mes courses dans un magasin bio dans lequel j’ai acheté cette bouteille réutilisable. Je n’étais pas encore dans une démarche de zéro déchet mais l’idée d’acheter (et jeter) des bouteilles en plastique me dérangeait déjà. J’avoue que je l’ai achetée un peu pour son design rose mais surtout parce qu’une partie de ses bénéfices permettent de financer l’accès à l’eau potable au Népal.
Elle est super légère et sa forme n’est pas encombrante du tout. Si aujourd’hui, je devais choisir une bouteille de leur collection, je prendrais celle en inox. Bien que le plastique est garanti sans bpa ni produit toxique, j’essaie de m’entourer d’un minimum de plastique. En plus, celle en acier peut aussi accueillir des boissons chaudes !

Conseil : Ne prenez pas de bouteille en inox colorée car la peinture s’effrite et vient se coller partout ! Julian en a une comme ça et on se retrouve avec plein de particules bleues sur les mains, le visages, les accessoires… Un cauchemar !
zéro déchet

3. Petites poches en coton biologique

Pour éviter : les sachets en plastique comme en papier.

A utiliser : pour acheter noix et biscuits en vrac, sandwich et viennoiserie à emporter mais également des fruits et légumes.

Le petit sac en coton bio est devenu un indispensable de notre quotidien. En vacances, on l’utilise principalement pour déguster les saveurs locales. Si nous avons un petit creux en cours de visite, allez hop, dans la poche réutilisable et lavable. Tout comme les sacs, refuser les poches en plastique ou en papier à usage unique, c’est demander un ralentissement de la production.

Comme ces poches ne sont pas encombrantes, j’en prends toujours 2-3 avec moi. Vous pouvez les acheter dans tous les magasins bios et en vrac.
J’utilise aussi les petits sacs en coton que je reçois lorsque je commande des sous-vêtements, des chaussures ou autres !

zéro déchet

4. Mouchoirs en tissu

Pour éviter : serviettes et mouchoirs en papier

A utiliser : au restaurant ou pour emporter viennoiseries, sandwichs (si vous avez oublié ou n’avez plus de petits sacs en coton), quiches ou même une part de pizza à emporter !

Je nous ai créé une belle collection de mouchoirs en tissu. Tous vintage et uniques en leur genre, je les ai récupérés dans les tiroirs de ma Maman et ma Grand-mère. Je dirais que le mouchoir en tissu est mon accessoire zéro déchet préféré. J’en ai toujours 2-3 sur moi et  ils sont utiles dans beaucoup de situations. Je l’utilise principalement pour remplacer les serviettes au restaurant puis pour emballer/emporter certains aliments. J’en réserve toujours un pour sa fonction initiale : se moucher le nez !

zéro déchet

5. Bocal en verre

Pour éviter : verres en plastique et gobelets à emporter style Starbucks (ils ne sont pas recyclables dans le container pour cartons car recouverts d’une fine couche de plastique à l’intérieur pour l’étanchéité)

A utiliser : comme tupperware pour emporter des restes ou des fruits (comme le melon ou la pastèque) à manger en trajet ou encore pour prendre un café ou une bière pression à emporter !

Au début, on ne les prenait pas systématiquement car parfois un peu encombrant. Mais ils se sont révélés très utile surtout pour les buveurs de café à l’emporter comme nous ! Vous attendez votre train en gare mais trop juste pour se poser ? Demandez votre café/thé/chocolat chaud to-go dans votre bocal !

Ceci-dit, j’aimerais bien investir dans une Keepcup spéciale boissons chaudes :

zéro déchet

6. Pailles réutilisables

Pour éviter : les pailles en plastique ou même papier à usage unique. L’un des objets les plus retrouvés sur nos plages et dans nos océans.

A utiliser : pour boire vos Apérol Spritz, thés glacés et noix de coco sans plastique !

Conseil : Lorsque vous commandez vos boissons, pensez à la phrase magique : “Sans paille en plastique, s’il vous plaît !”

J’ai acheté ma paille en verre, de la marque be organic, dans le magasin bio et en vrac Bali Buddha à Bali. Julian en avait également une mais il l’a cassée… Du coup, nos amis de chez Sama Sama (resto de crêpes ultra méga bonnes – à découvrir dans notre eco-city guide de Lisbonne) lui ont offert une paille en bambou !
Si vous aimez boire à la paille, vous trouverez des pailles en verre, inox et bambou sur le site sans-bpa.com.

Ce mini-kit zéro déchet pour voyage est au final un kit que j’emporte toujours avec moi dans mon quotidien. Je l’adapte en fonction de l’endroit et de la situation. J’ai en principe toujours un mouchoir avec moi qui m’est utile dans n’importe quelle situation. Si j’ai une soirée, je m’assure également de prendre un bocal pour éviter de boire ma bière dans un verre en plastique à usage unique. Principalement en été, je prends toujours ma paille en verre (et Julian en bambou) pour siroter mon Apérol Spritz sans plastique ! Quant au cabas et aux petites poches en coton bio, ils restent mes indispensables courses, tout au long de l’année.

Dans la liste ci-dessus, quels sont les accessoires que vous avez déjà adopté ? Et quels sont ceux que vous allez adopter pour réduire vos déchets ?

↡↡ Partagez cette photo sur Pinterest ↡↡