Vous avez aussi du mal à vous endormir ? Je connais que trop bien cette sensation de ruminations mentales une fois la lumière éteinte et le réveil laborieux du matin. C’est pourquoi cette année, j’ai décidé d’implémenter une nouvelle routine du soir destinée à m’aider à mieux dormir. Cela fait presque 2 mois et ces 4 nouvelles habitudes ont déjà des impacts positifs sur mon sommeil.

pyjama en Tencel vert – chemise et pantalon à bords festonnés (soldés), Underprotection ;
parure de lit en coton bio ivoire, Kipli

Depuis l’enfance, j’ai toujours eu beaucoup de mal à m’endormir. Au moment de fermer les yeux, au lieu de faire le vide dans ma tête, j’ai tendance à submerger mon esprit de milles et une pensées, lesquelles me remplissent d’anxiété. À cela, est venu s’ajouter le temps passé devant les écrans juste avant le coucher (séries Netflix et scrolling Instagram, toi aussi ?) qui maintient mon cerveau éveillé et dérèglent le cycle naturel de mon rythme circadien.
L’année dernière, j’ai lu l’ouvrage Why We Sleep – The new science of Sleep and Dreams (en français : Pourquoi nous dormons – le pouvoir du sommeil et des rêves, ce que la science nous révèle) qui a été un réel élément déclencheur. Ce livre m’a ouvert les yeux sur l’importance de reprendre le contrôle sur mon sommeil, maintenant !
Suite à cette lecture, j’ai progressivement mis en place de nouvelles habitudes avant d’aller me coucher qui m’aident à vider mon esprit et reposer mes yeux avant d’éteindre la lumière.

Ci-dessous, je vous partage mon rituel du soir qui me prépare à mieux dormir. 

1. Écrire dans un carnet de notes

Coucher les évènements de la journée sur le papier est devenu mon rituel préféré de la soirée. Après avoir enfilé mon pyjama et procédé à ma routine beauté du soir, la première chose que je fais en me glissant dans mes draps en coton bio tous doux, j’attrape mon notebook et mon stylo pour y écrire tout ce qui me passe par la tête.

En 2016, suite à des séances de coaching motivation, ma mentor m’avait recommandé de noter les points positifs de ma journée. J’ai donc repris ce concept sans me cantonner à des bullet points. A la croisée d’un journal de bord et de la technique du Morning Writing, je retranscris les petits comme les grands moments de ma journée, mes émotions, les points positifs comme négatifs ou encore les événements à venir dont je me réjouis de vivre. Je ne me préoccupe pas de mes tournures de phrases et je ne me relis pas. L’idée de cette rédaction à la main quotidienne est de me déconnecter des écrans, d’écrire sans le but de communiquer/partager avec qui que ce soit mes idées et surtout de me vider la tête.

2. Lire au moins 30 minutes

Pour continuer mon rituel du soir afin de mieux dormir, rien de tel que de se plonger dans un bon bouquin pour reposer ses yeux de l’écran. Je ne suis pas une grosse lectrice et chaque année je me disais que j’allais lire plus. Alors en fin d’année dernière, pour tenir cette promesse, je me suis concoctée une liste de livres à lire avec pour objectif 1 livre par mois. Pour tenir ce défi, je me suis commandée plusieurs livres en avance. Jusque là, c’est mission accomplie ; je viens de terminer mon livre de février – Avoir le courage de ne pas être aimé – (ouvrage philosophique facile à lire sur la psychologie Adlérienne) et j’ai déjà commencé mon livre de mars – Le pouvoir des habitudes -. Je me donne un temps minimum de 30 minutes de lecture par soir ou jusqu’à ce que je sente mes yeux se fermer de fatigue. Et j’essaie d’éteindre ma lumière avant minuit.

3. Sleep Stories, méditation & respiration

Une fois la lumière éteinte, nous activons, de temps en temps, l’application Calm qui offre des séances de relaxation/respiration au travers d’histoires racontées par des narrateurs ou célébrités (j’aime beaucoup la voix de Cillian Murphy et son histoire “Train across Ireland”).
Dans le même esprit et si vous avez pour règle de ne plus introduire d’appareils connectés dans votre chambre à coucher, j’ai eu beaucoup de bons retours sur l’appareil déconnecté Morphée qui propose des séances de méditation et de sophrologie pour aider à retrouver le sommeil et à mieux dormir (aussi bien pour le soir que pour la sieste). J’aimerais beaucoup le tester !

4. Plus d’alcool le soir

L’alcool est un réel perturbateur de la qualité de notre sommeil et a un impact direct sur la mémoire (expériences scientifiques démontrées dans le livre Why We Sleep). Stopper ou tout du moins réduire considérablement ma consommation d’alcool a été mon autre “résolution” de l’année 2021. J’avais pour habitude de boire une bière à l’apéro ou un verre de vin lors d’un repas. Depuis que j’ai arrêté de boire de l’alcool, je constate une différence phénoménale : je dors mieux et je me sens plus reposée au réveil. Sans me brider complètement, je me réserve ce petit verre pour des occasions très spéciales. 

Il y a de nombreuses autres habitudes à mettre en place pour améliorer la qualité de son sommeil afin de mieux dormir comme par exemple ne plus consommer de café après 16h ou encore dormir dans une chambre au mobilier écologique et sur des oreillers éco-responsables. Le plus important est de tester et de voir ce qui fonctionne le mieux pour soi-même.