Amour, Sexe & Transparence : et si on cherchait un préservatif plus écologique ?

Préservatifs ℅ Green Condom Club (10% de réduction avec le code BLOOMERS10 jusqu’au 20 février 2019)

En janvier on parlait ragnagnas, en février on parle sexe ! Longtemps associé au péché et faussement lié à la pornographie, malgré le progrès, notre société a toujours des difficultés à aborder le sujet. Moi, la première ! De nature réservée, je ne suis pas du genre à parler facilement de ma vie sexuelle avec mon entourage même si je ne considère pas ce sujet comme tabou. Au contraire, je suis persuadée que ce thème devrait se placer au centre de notre éducation et être traité sur le même pied d’égalité entre homme et femme.

La question du moyen de contraception dans notre couple s’est posée très vite. Après plusieurs mois de relation et de confiance, j’ai commencé par prendre la solution contraceptive la plus répandue : la pilule. Mais dès le départ, quelle chose me chagrinait. Hormis le fait de l’oublier tous les deux jours et sentir des effets indésirables secondaires (ballonnements), qu’infligeais-je à mon corps ? Un énorme dérèglement hormonal à long terme, entre autre, risques cardio-vasculaires et plus de difficultés à tomber enceinte. Quelles autres solutions avais-je ? Un implant contraceptif sous la peau ? Un stérilet en cuivre dans mon vagin ? Merci mais NON MERCI !  J’en ai parlé à Julian qui m’a immédiatement encouragé à arrêter la pilule. Sa réflexion : “Serais-je prêt à infliger un dérèglement hormonal à mon corps ? Non. Alors pourquoi ma copine devrait subir un tel dérèglement pour le plaisir de notre vie sexuelle ?”

Notre seule solution était le préservatif. A l’époque, on ne s’était jamais posé la question de la composition de ces dispositifs médicaux. Puis, dans notre quête de mieux consommer autant pour notre corps que pour notre planète, nous avons remis en question l’utilisation de ces préservatifs. Mais que savons-nous de leur composition ? Pas grand chose, en fait.

Opacité et composants toxiques dans les préservatifs conventionnels

Pour les dispositifs médicaux de classe IIb comme les préservatifs, les fabricants n’ont pas l’obligation de fournir intégralement la liste des molécules utilisées. Et pour cause, lorsque l’on fait une petite recherche sur le net, on retrouve de nombreux articles basés sur des analyses qui démontrent l’omniprésence de perturbateurs endocriniens dans nos capotes dont le cyclotrisiloxane, néfaste pour la fertilité, parabènes, dodécane, pentadécane, octadécane* et j’en passe.
Ces composants s’avérant toxiques sont en contact direct avec les muqueuses de l’homme comme de la femme avec une chance plus élevée de s’infiltrer dans notre système sanguin.

Les préservatifs vegan Green Condom Club – la transparence avant tout !

En approfondissant nos recherches, nous sommes tombés sur les préservatifs vegan Green Condom Club, une marque genevoise !!!! De retour dans le Grand Genève, ma région natale, nous avons eu l’opportunité de rencontrer la fondatrice engagée, Gabrielle Lods. Après avoir fondée Sustain a Bum, couches lavables pour bébés (où elle introduira également les coupes menstruelles), elle crée Green Condom Club suite à ce constat : le manque total de transparence quant à la composition des préservatifs. Gabrielle a pour volonté de proposer une alternative vegan, plus saine et éthique, en toute transparence.

Sur son site, vous trouvez la liste des ingrédients des green condoms qui explique de façon ludique l’anatomie d’une capote “transparente”. Gabrielle a trouvé une seule usine prête à être totalement transparente. Cette dernière se trouve en Chine où elle s’est elle-même rendue pour les auditer. Leurs compositions sont conformes à la INCI (la nomenclature international des ingrédients cosmétiques) et au marquage CE de la Directive Européenne sur les dispositifs médicaux. Retrouvez la liste des certifications.

Les Green Condom sont en latex garantis sans gluten, sans parabène et sont également vegan. Ils sont donc non testés sur les animaux mais également libres de caséine. Ce composant dérivé du lait, que l’on retrouve dans la plupart de condoms conventionnels, leurs confère cette odeur fort sympathique de plastique. Je comprends maintenant pourquoi ils nous proposent tous ces goûts chimiques à la fraise, tutti frutti et tutti quanti ! En retirant la caséine, les préservatifs GCC sont inodores et bien plus naturels.

Nous avons été surpris par la forme de ces préservatifs allongés. Rassurez-vous, une fois ouverts, ils sont bien ronds ! Gabrielle nous a tout simplement expliqué que ce format est un gain d’air, d’espace et donc de packaging. Les boîtes sont plates et plus discrètes et nous avons le choix entre un étui de 3 ou de 10 ou une boîte de 100.

Et en parlant de packaging, parlons de zéro déchet… Nous ne pratiquons effectivement pas le sexe zéro déchet ! A ce stade de notre vie, on préfère encore le sexe zéro bébé. Actuellement notre bébé, c’est Bloomers ! Les préservatifs restent notre meilleure solution de contraception et les green condom, notre alternative plus responsable. Testés et approuvés. 🙂

A l’approche de la Saint Valentin, surprenez votre partenaire avec vos engagements ! Les célibataires si vous êtes plus actifs sur Tinder, n’oubliez pas vos capotes ! Sortez couverts et tout vert !
Commandez-les au plus vite pour les recevoir ou les offrir pour la Saint Valentin ! (4 à 8 jours pour la livraison) Et vous avez jusqu’au 20 février 2019 pour profiter de -10% sur votre commande Green Condom Club avec le code BLOOMERS10 !

♡ sponsorisé, en toute transparence par Green Condom Club. Les liens sont affiliés.