Contrairement à la Fast Fashion, le terme de Slow Fashion ( = mode lente ) se réfère aussi bien à la fabrication qu’à la consommation d’articles de mode raisonnée et raisonnable. Entrer dans une démarche de Slow Fashion s’applique donc aussi bien du côté des marques que du côté du consommateur.

La Slow Fashion et les Marques

Créer moins fréquemment

Les marques de Fast Fashion nous ont habitués à des nouveautés tous les mois voire toutes les semaines. Ces nouveautés sont comme le mauvais sucre ; plus il y en a, plus on en veut. Ce cercle vicieux altère notre comportement en nous incitant inconsciemment à consommer davantage.
Au contraire, les marques de Slow Fashion reviennent à un modèle de fabrication saisonnier en créant des collections printemps/été et automne/hiver. De cette façon, nous pouvons pleinement profiter de notre garde-robe actuelle.

Créer en plus petites quantités et de meilleure qualité

Les enseignes fast fashion produisent non seulement fréquement mais également en grande quantité au détriment de la qualité. Ces dernières se retrouvent souvent avec des quantités d’invendus qu’elles finissent par brûler !
De leurs côtés, les marques de “mode lente” font le choix de produire moins pour justement éviter cette sur-production insensée, non seulement pour des questions financières de production mais également par respect pour la planète. La qualité est donc primordiale.

La Slow Fashion et le Consommateur

Notre comportement en tant que consommateurs joue un rôle essentiel et a un impact direct sur la façon dont produisent les marques.  Si nous achetons moins, la demande diminuera et les marques seront obligées de ralentir leur production. Voici un schéma qui pourrait vous aider à rentrer dans une dynamique de slow fashion :

1. (Re)porter ce que vous avez déjà dans votre dressing 

L’année dernière, sans avoir pris connaissance de cette pyramide, j’ai naturellement mis en pratique cette démarche en me lançant un défi slow fashion. Ce dernier consistait à créer des tenues différentes avec des vêtements déjà présents dans mon armoire. Je vous en dis davantage ici. La slow fashion ne s’applique pas uniquement aux femmes mais aussi à la gente masculine. Julian est aussi rentré dans cette démarche et nous a aussi présenté 4 looks slow fashion à retrouver ici, ici, ici et ici.

2. Prendre soin & réparer ses vêtements

L’entretien des vêtements passe par un lavage économique et écologique. Commencez par les laver moins fréquemment, si possible à la main, avec une lessive naturelle (ex: bicarbonate + savon de marseille + eau florale et éventuellement une goutte de vinaigre blanc comme adoucissant). Réparez vous même vos vêtements ou amenez-les chez une couturière (ou chez votre maman, comme le fait Julian !). Et pour prolonger la durée de vie de vos chaussures et sacs à main, pensez à les amener chez le cordonnier.

3. Emprunter

Empruntez si vous savez que l’utilité est temporaire. Je pense par exemple aux équipements de sport ou de camping.

4. Participer à des swaps

Les Swaps ( = échanges) sont souvent des évènements organisés entre amies et amis. Le principe est d’amener les vêtements que vous ne mettez plus pour les échanger avec quelqu’un d’autre sans dépenser un sous ! C’est une bonne façon de renouveler sa garde-robe sans se ruiner. J’ai récemment participé à mon tout premier swap à Lisbonne où j’ai trouvé une robe rouge à fleurs (une couleur dans laquelle j’ai en principe du mal à investir). J’ai hâte de vous la montrer !

5. Acheter de seconde main/vintage

En achetant des articles vintage vous ne contribuez pas à la production de nouvelles pièces. C’est une forme à la fois économique et écologique de faire du shopping.

6. Acheter des articles éthiques et durables

Si vous ne trouvez pas votre bonheur dans les swaps et boutiques vintage ou que vous avez envie de vous faire plaisir avec une nouvelle pièce dans votre dressing, dirigez-vous vers des vêtements, chaussures et accessoires fabriqués responsablement dans le respect de l’Homme et de la planète. Ces pièces seront légèrement plus chères mais de meilleures qualités. Et puis, si vous suivez les étapes de la slow fashion, vous achetez déjà moins, ce qui vous aura sans doute permis d’économiser pour investir dans de beaux articles éthiques !