En ce premier jeudi du mois de juillet, nous avons le plaisir de vous retrouver avec une nouvelle discussion durable !

Je m’émerveille toujours des rencontres online qui se transforment en rencontres offline. J’ai connu Céline du blog mode éthique Iznowgood grâce à Instagram. Quelques mois plus tard, nous nous rencontrions à Paris lors d’une conférence sur la mode responsable. Nous étions toutes les deux invitées à parler de notre parcours. Je me suis beaucoup retrouvée dans son discours. C’est donc tout naturellement que je voulais partager un bout de son histoire, ici sur le blog.

Quand et comment as-tu commencé à t’intéresser à la mode éthique ?

J’ai commencé à me tourner vers un mode de vie plus responsable il y a plus de 6 ans maintenant, à la suite d’un voyage à Hawaï de plusieurs mois qui a changé mes perspectives. Je suis revenue avec la volonté de limiter mon impact sur la planète et de préserver ma santé en choisissant avec attention mes produits de consommation. Tout a commencé par le décryptage des étiquettes dans les supermarchés. Il fallait commencer quelque part ! Mon cheminement a été long et très progressif, et chaque pas dans la bonne direction me permettait de gagner en lucidité pour en faire un de plus. Puis un de plus, puis un de plus…

Sans savoir vraiment situer ma prise de conscience, mon engagement m’a logiquement portée vers la mode éthique. Moi qui avais toujours été passionnée par la mode, je me rendais soudainement compte que mes habitudes d’acheteuse irréfléchie avaient des conséquences désastreuses à l’autre bout de la planète. Je crois qu’il n’y a plus de retour en arrière possible une fois que l’on saisit toute l’ampleur du problème et que l’on touche du doigt ce qui se passe vraiment. J’ai aussi pris conscience du pouvoir d’influence de l’acheteur et de son rôle, et puis j’ai définitivement dit au revoir à Zara ! Fini !

Quel a été l’élément déclencheur qui t’a donné envie de partager ton mode de consommation responsable au travers d’Iznowgood ?

En janvier 2017, j’ai changé de vie : j’ai démissionné de mon poste en finance pour me construire une vie qui me ressemblait davantage et qui avait du sens. J’ai toujours aimé écrire et je suivais déjà de nombreux blogs écoresponsables et inspirants (les Bloomers, of course).

J’ai eu envie moi aussi d’apporter ma pierre à l’édifice en créant Iznowgood, un blog dédié à la mode éthique et à un mode de vie et de consommation plus responsables en général. J’avais envie de montrer que la mode éthique ne se résumait pas à des bonnets péruviens et que l’on pouvait marier avec aise éthique et style, ou passion et conscience. Je voulais prouver que consommer autrement n’impliquait pas de frustrations ou de privatisations, mais plutôt beaucoup de fun et de bonnes surprises ! C’était ma façon à moi d’annoncer que je désirais changer le monde et qu’à mon échelle, ce serait déjà beaucoup.

Quelles sont tes 3 pièces mode préférées pour cet été ? et pourquoi ?

Imaginons que j’emporte seulement 3 pièces avec moi dans ma valise pour cet été… Pas facile ! Je crois que j’emporterais d’abord une robe Reformation, fabriquée aux USA avec de réels efforts sur l’impact environnemental de sa production. Ils ont des robes superbes avec des coupes et des imprimés à tomber ! Dans le même style, Harpe fait aussi de très jolies robes fabriquées en France.

Parce-que c’est l’été et qu’il va faire très chaud, je vais aussi opter pour un T-shirt Kipluzet en lin certifié Oeko-Tex, et fabriqué intégralement en Europe (lin cultivé en France et en Belgique, filé en Pologne, puis assemblé et teint au Portugal). Le lin est une des matières les plus écologiques qui soit et elle est en plus super agréable et légère à porter. Les T-shirts Kipluzet sont selon moi de véritables basiques à avoir dans sa valise ! Pour compléter la tenue, je rajoute un short en jean taille haute acheté d’occasion, et le tour est joué !

Pour la troisième pièce, je choisis évidemment un maillot de bain ! Le maillot une pièce Portofino de la marque Coco Frio me semble tout indiqué ! Mis à part le fait qu’il est absolument magnifique, il a en plus une particularité que je trouve assez extraordinaire : il est fabriqué à partir de déchets en plastiques récupérés dans l’océan ! Entièrement fabriqué en Italie dans un petit atelier familial, il permet de se pavaner sur la plage avec fierté.

Quels sont tes conseils et astuces pour se constituer une garde-robe responsable ?

Je crois que mon premier conseil serait de mettre le nez dans son placard et de faire du tri. Donner tout ce qu’il y a à donner ou vendre sur des plateformes d’occasion comme Vinted, recycler ce qu’il y a à recycler, pour ne garder que ce qui nous va et ce que l’on aime.

Ce premier tri permet de garder l’essentiel. Il permet aussi d’identifier clairement ses besoins. En fonction de son budget et de ses coups de cœur, il peut être alors possible de faire entrer dans son dressing des pièces éthiques et écoresponsables, petit à petit, une par une. Craquer pour une pièce éthique permet d’apporter son soutien à des marques qui font des efforts pour changer le monde, mais il faut être prêt à revoir son référentiel de prix. Pour des budgets plus restreints mais tout aussi responsables, il est également possible de combler ses besoins en dénichant de petits trésors d’occasion dans des boutiques ou sur Internet.

Se lancer vers une mode plus responsable est une aventure passionnante, il y a tant à découvrir !

Dans ton dernier article, tu annonces partir pour un tour du monde à durée indéterminée. Quelle est la destination qui te fait le plus rêver ? et pourquoi ?

En voilà une autre belle aventure : nous nous lançons David et moi dans un voyage sans date retour ! Nous sommes fiers d’avoir orienter nos vies de telle façon que nous pouvons désormais travailler d’à peu près n’importe où dans le monde (tant qu’il y a une connexion internet en fait). Nous faisons donc nos valises à la fin de l’année dans la perspective de nous installer quelque mois par-ci puis quelques mois par-là.

Première destination : la Thaïlande ! Nous comptons ensuite et dans un premier temps vadrouiller en Asie du Sud-Est. Nous n’avons pas de plan ni de route vraiment tracée, nous allons prendre notre temps et voguer au gré de nos envies. Je crois qu’il n’y a pas de pays qui m’attire davantage qu’un autre, l’aventure dans son ensemble me suffit à mourir d’impatience !

Merci Céline d’avoir répondu à nos questions et de nous montrer qu’il est possible de sortir des cases pré-conçues par notre société pour vivre ses rêves tout en respectant notre planète et ses individus. Vous pouvez retrouver Iznowgood sur Instagram et Facebook.

Je vous donne rdv le mois prochain pour une nouvelle discussion durable !

Partager cet article :Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Email to someone
email