En ce premier jeudi du mois de juin, j’ai le plaisir de vous retrouver avec une nouvelle discussion durable ! Saviez-vous que tous les 5 juin depuis 1972, nous célébrons la Journée Internationale de l’Environement qui vise à sensibiliser les citoyens sur les problèmes environnementaux ? Personnellement, je n’en avais aucune idée ! Alors pour continuer dans cette lancée et faire de chaque jour, la journée de l’environnement, j’ai aujourd’hui l’honneur de vous présenter Carolina Sevilla à l’initiative du mouvemenent 5MinuteBeachCleanUp = 5 minutes pour nettoyer la plage. J’ai découvert son mouvement l’année dernière, juste avant de partir en voyage pour l’Asie du Sud-Est. J’ai trouvé cette démarche simplement géniale et pleine de bon sens alors je me suis fait la promesse de prendre 5 minutes de mon temps pour récolter les déchets sur les plages. D’ailleurs, je vous en parlais dans cet article.
Au delà d’un simple message de sensibilisation, ce sont des solutions et mises en pratique telles que le suggère Carolina et son hashtag #5minutebeachcleanup dont nous avons besoin.
Je vous laisse découvrir comment Caroline Sevilla, depuis sa maisonnette au Costa Rica, a rendu ce mouvement éco-responsable mondial !

Quel a été l’élément déclencheur qui t’a amené à lancer le mouvement #5MinuteBeachCleanUp ?

En 2016, j’ai déménagé dans une maison sur la plage avec vue sur l’océan. A cette époque, je travaillais déjà pour BIONIC, une entreprise qui transforme les déchets plastiques trouvés dans les océans en matière textile. D’ailleurs, je travaille actuellement avec eux pour créer un centre de déchets à Santa Teresa au Costa Rica.
J’étais dévastée par la quantité de déchets que je retrouvais devant chez moi. Pendant mes balades le long de la plage, je me suis mise à récolter les déchets échoués. En y réfléchissant, je me suis dit que l’éducation était l’outil le plus puissant pour sensibiliser et combattre la pollution liée au plastique à tous les niveaux, aussi bien social qu’économique.
Je pense que la majorité de nos idées et convictions ne sont pas représentées par les gouvernements ni par les organisations non-gouvernementales. De nos jours, sauver la planète des pêches illégales, de la pollution plastique ou encore du changement climatique nous appartient. Nous devons tous y contribuer en faisant quelque chose. Alors je me suis dit pourquoi ne pas prendre 5 minutes par jour pour nettoyer la plage ! Ce n’est pas grand-chose mais l’impact est immense !

Le mouvement est maintenant connu à l’échelle mondiale. D’où est partie l’idée ? Comment et en combien de temps le mouvement s’est-il répandu ?

J’ai commencé par suivre les chiffres clés en lien avec l’environnement et la santé sur Instagram et j’utilisais le hashtag #5minutebeachcleanup à chaque fois que je postais une photo des déchets que je récoltais sur la plage. Petit à petit, le nombre de personnes qui m’envoyaient des photos de leur nettoyage en bord de mer a commencé à augmenter. Une année après le début du mouvement, Gary, un visionnaire et militant écologiste qui a créé Make a Change World m’a demandé un rapport à propos de mon travail avec Bionic, de 5minutebeachcleanup et de mon style de vie ; en été, je vis dans une maisonnette entre les palmiers à Santa Teresa au Costa Rica. La vidéo est devenue virale et c’est ainsi que le mouvement s’est fait connaître à l’international. La vidéo de Gary a été retransmise par de grands médias presse comme NOWTHIS et A + J (Al Jazeera) et c’est ainsi que l’initiative est montée en flèche pour devenir un mouvement.

photo: Gary Bencheghib and Lucas from Make A Change World

Y-a-t-il un déchet que tu retrouves plus fréquemment que d’autres ?

Au Costa Rica, on ramasse tout type de déchets mais je trouve le plus souvent des bouchons. Nous allons très prochainement ouvrir un centre de recyclage des déchets dans lequel nous pourrons recycler tous ces « débris marins » dans l’espoir de leurs redonner une nouvelle utilité sur la côte pacifique centrale.

Quel a été le déchet le plus inattendu que tu aies pu ramasser ?

Un jour, j’ai trouvé un sac de lait. C’est franchement incroyable ! Ça devait faire un moment que ce déchet se baladait dans l’océan parce que ce type d’emballage était utilisé dans les années 90 !

Selon toi, d’où vient le problème ?

Le problème vient de deux sources : le mauvais système de gestion des déchets du côté des gouvernements et des autorités et l’utilisation massive de plastique du côté des entreprises. Si les gouvernements au niveau régional étaient mieux organisés, les choses seraient bien différentes. A cela, nous devons ajouter l’éducation. Un enseignement sur le tri sélectif devrait être mis en place pour les citoyens.
D’un autre côté, les grandes entreprises devraient premièrement arrêter de produire autant de plastique et deuxièmement elles devraient être responsables de son recyclage. Pour ce faire, le gouvernement devrait ajouter une taxe spéciale à ces dernières.
Nous sommes également concernés par l’utilisation de plastique à usage unique. Nous devons trouver des substituts au plus vite car c’est ce type d’emballage qui finit dans les mers et océans chaque jour.

Quels changements aimerais-tu voir de la part des citoyens, des gouvernements et des entreprises pour réduire la quantité de déchets dans nos océans ?

Je veux que les personnes soient responsables des dégâts que nous avons créés. En d’autres termes, il faut repenser ses habitudes de consommation au quotidien. Refuser est l’action la plus importante avec le recyclage.

Du côté des gouvernements, faire le nécessaire pour stopper la pêche illégale, combattre le changement climatique et réduire la pollution plastique.

Du côté des entreprises, mettre la barre plus haute en s’engageant dans le recyclage de leurs matières à 100%, en utilisant d’autres matériaux et faire preuve de responsabilité sociale.

Nous ne pouvons pas rester les bras croisés. Il nous faut agir, maintenant !
Qui va rejoindre le #5minutebeachcleanup cet été ?
Laissez-nous un grand MOI ou cet emoji 🙋‍♀️🙋‍♂️ et la plage que vous allez nettoyer en commentaire ci-dessous !
De notre côté, on le fera sur les plages d’Andalousie dans une petite semaine !

Un immense merci à Carolina pour avoir répondu à nos questions ! Vous pouvez suivre et faire partie du mouvement 5MinuteBeachCleanUp sur Instagram et Facebook.

Je vous mets la vidéo de Gary à propos du projet de Carolina qui a fait le tour du monde  !

Partager cet article :Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Email to someone
email